Le budget mobilité : comment ça fonctionne ?

La question climatique est plus que jamais d’actualité dans nos sociétés modernes. Les préoccupations en faveur de l’environnement sont de plus en plus présentes au quotidien, et chacun veut essayer de jouer un rôle positif dans ces défis pour l’avenir. C’est dans ce contexte que le budget mobilité va être proposé aux salariés bénéficiant d’une voiture de société. Pour ceux habitant à proche distance de leur bureau, ou bénéficiant de modes de transport plus écologique comme les transports en commun, quels sont les avantages de ce budget mobilité ? Comment fonctionne-t-il ? Quels modes de transports seront possibles ? Voici un tour d’horizon de cette mesure effective au 1er mars 2019.

Le budget mobilité, qu’est-ce que c’est ?

Le budget mobilité va permettre aux salariés qui bénéficient d’une voiture de société de choisir de la garder ou de faire le choix d’un autre mode de transport. Avec cette deuxième option, le coût de la voiture de société est calculé par l’employeur au plus juste. Ce coût est appelé Total Cost of Ownership (TCO) et il représente le prix de la voiture ainsi que les frais qui s’y rapportent. Cela comprend les frais de carburant, d’assurance, d’entretien et de réparations, ainsi que la cotisation de solidarité. Cette somme totale pourra être allouée à un nouveau mode de transport plus écologique, mais aussi représenter un supplément de salaire ou pour ceux qui habitent très près de leur bureau, une aide aux frais de logement. Le but est de réduire le nombre de voitures individuelles en circulation pour désengorger le trafic, mais aussi pour permettre aux salariés de repenser leur mobilité et de trouver celle qui leur convient le mieux. Les possibilités d’employer ce budget mobilité sont donc larges et peuvent s’adapter à bien des situations.

Comment employer le budget mobilité ?

Avec cette mesure clairement en faveur de l’écologie, chaque salarié peut agir à son échelle pour l’environnement. En échangeant sa voiture de société contre la possibilité d’un autre mode de transport, un salarié a plusieurs options possibles.

Une voiture de société plus écologique

Il est tout d’abord possible d’opter pour une autre voiture de société, plus respectueuse de l’environnement. Pour les salariés ne pouvant bénéficier d’un autre mode de transport que la voiture, cette solution leur permettra d’agir pour la planète tout en conservant leur liberté de déplacement. Cette nouvelle voiture devra répondre à une de ces obligations :

  • Être 100% électrique
  • Émettre moins de 95 grammes de CO2 par kilomètre
  • Être hybride et posséder une batterie performante, d’au moins 0,5 kWh par tranche de 100 kg

Si l’employé ne souhaite pas conserver sa voiture de société, mais opter pour un autre mode de transport, les solutions sont nombreuses.

Un mode de transport alternatif

Il est en effet possible de choisir un mode de mobilité douce, tel que le vélo, le vélo à assistance électrique, la trottinette électrique, ou encore la motocyclette électrique. En vivant à distance raisonnable de son lieu de travail, ces solutions sont particulièrement adaptées. L’autre méthode de transport qui sera privilégiée comprend les transports en communs ou partagés. Cela peut être des transports publics, des transports en communs organisés, mais également des modes de transports partagés comme les vélos ou les voitures, mais aussi les taxis, Uber ou une voiture de location. Enfin, il est possible, pour les personnes dont le logement se trouve à moins de 5 km de leur travail, de choisir une aide pour leurs frais de logement, que ceux-ci soient des loyers ou le remboursement de leur prêt.

Le choix du salaire

La dernière solution pour employer ce budget mobilité est un supplément de salaire. Dans ce cas, il n’est plus question de modes de transport, et le salarié peut donc employer l’argent dont il bénéficie comme bon lui semble. Ce salaire supplémentaire sera par contre soumis aux cotisations sociales, comme le reste de son salaire. Le seul avantage est que cette partie ne sera par contre pas soumise à l’impôt. Cette somme supplémentaire est versée une fois par an au salarié qui choisit cette option.

Avantages et inconvénients du budget mobilité

Les avantages de ce budget mobilité seront évidemment différents pour chaque salarié. En ayant des transports en communs à proximité ou en habitant dans un lieu proche de son lieu de travail, choisir de ne pas bénéficier d’une voiture de société n’est pas si compliqué. Cela permet de plus de s’engager activement pour l’environnement et de réduire le stress en évitant les problèmes sur la route. Cependant, il n’est pas bien adapté à tous les salariés. Certains ne pourront se passer d’une voiture de société classique à cause de leur mode de travail impliquant de nombreux déplacements. Pour l’entreprise, c’est également très compliqué à mettre en place. Avec un choix si large de solutions pour leurs employés, ce budget mobilité devra être mis en œuvre au cas par cas. Cela peut entraîner de nombreux contretemps difficiles à gérer pour les entreprises.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s