Grâce au numérique, la restauration du patrimoine c’est prévenir et guérir !

S’il y a encore peu la restauration du patrimoine était minutieusement réalisée à la main par d’éminents spécialistes après de longues et difficiles recherches dans les archives, cette discipline entame aujourd’hui sa transition numérique. Les informations patrimoniales sont organisées plus efficacement pour être facilement consultables.
Les photographies remarquables sont reproduites en numérique pour être mieux conservées. L’impression additive, parfois mêlée à des matériaux traditionnels, redonne vie aux monuments historiques.
Grâce au Scan 3D et au BIM il est possible de respecter la législation notamment en ce qui concerne le montage d’échafaudages.

Numériser les œuvres pour en immortaliser l’apparence

Le temps qui passe n’épargne pas le patrimoine. Souvent lorsque l’on est encore en mesure de le restaurer ce sont les sources d’informations, plans, photos ou notes historiques qui sont inexistantes, perdues ou inexploitables. Une restauration digne de ce nom ne peut se passer de ces précieuses informations qui doivent absolument préserver l’authenticité des originaux. Les outils de l’imagerie numérique sont désormais utilisés pour enregistrer définitivement l’apparence comme la structure des ouvrages à protéger. On peut scanner les dessins, tableaux et les livres, et désormais des monuments entiers.

Les ouvrages d’art et les monuments anciens peuvent être reproduits virtuellement au moyen de lidars (un scanner laser tridimensionnel) placés sur des drones. Ces mêmes aéronefs télépilotés peuvent servir à prendre des vues, en très haute résolution, de lieux entiers, pour ensuite être exploités par photogrammétrie (reconstitution 3D depuis des photos HD prises sous des angles différents).
En France c’est le CNRS qui est en pointe dans ce domaine de la numérisation du patrimoine. Ses experts parlent d’ailleurs plutôt de « la patrimonialisation du numérique et de la numérisation patrimoniale ». C’est plus particulièrement le Laboratoire MAP (UMR 3495) qui est chargé de ces travaux. Il organise d’ailleurs de nombreux ateliers pour diffuser son savoir-faire en matière de moyens d’acquisition, d’observation et d’analyse multi-dimensionnelle. Un accent particulier est mis sur le caractère interdisciplinaire de ces travaux.


La fabrication additive revivifie les oeuvres d’art

L’emploi coordonné du scan 3D, de la Conception Assistée par Ordinateur (CAO) et de la fabrication additive permet la restauration d’œuvres de Michel-Ange et de Léonard de Vinci. Ce sont les techniques utilisées par l’Opificio delle Pietre Dure de Florence, en Italie, pour restaurer des objets d’art, fruits de la créativité des plus brillants peintres et sculpteurs de la Renaissance. D’après Mattia Mercante, restaurateur du patrimoine « … mon objectif a été de démontrer aux personnes travaillant dans la restauration d’œuvres d’art qu’elles pouvaient utiliser les outils numériques actuellement disponibles, directement et de façon autonome, sans avoir recours à des professionnels externes. » Il paraît de plus en plus évident qu’il soit impossible de réaliser ces pièces d’une autre manière.


Numérique et céramique restaurent l’éclat des monuments

Même les édifices peuvent bénéficier de la restauration numérique.
Maatwerktegels est une entreprise du Benelux qui à mis à profit l’impression numérique pour redonner leur éclat aux fières façades de brique qui ornent la région. L’entreprise est avant tout spécialisée dans la céramique. Elle a réussi le tour de force d’imprimer les couleurs de la céramique en utilisant une technique numérique. Cette l’impression est alors transférée sur des carreaux qui sont cuits à haute température. Le produit qui en résulte devient durable et résistant aux rayons ultraviolets pendant des décennies.

Les carreaux en relief sont eux fabriqués à l’aide de moules, une technique ancienne et éprouvée depuis Babylone. Ils sont cuits au four et deviennent résistants au gel. Cette technique hybride qui autorise de fermer les couleurs originales à 1200 degrés permet de préserver pour longtemps l’apparence de briques pressées ou moulées.
C’est indéniablement cet usage de techniques anciennes et numériques qui sont l’avenir de la restauration, il reste encore beaucoup de méthodes à découvrir.


Pour les projets complexes toutes les techniques numériques sont conjuguées

La restauration des monuments complexes de grande valeur historique nécessite une mise en œuvre conjuguée de tous les bénéfices que peuvent apporter les techniques numériques. C’est une véritable stratégie pluridisciplinaire qui doit être déployée. Pour l’Ingénieur Mauro De Luca Picione, Docteur en Génie, Professeur Indépendant et Contractuel à l’Université de Basilicate et éditorialiste de Il Nuevo Cantiere : « La synthèse opérationnelle entre l’utilisation du scanner laser et la technologie logicielle basée sur la méthodologie BIM montre une efficacité énorme dans la gestion des interventions sur la base intégrant les besoins cognitifs avec les possibilités de simulation. »

La synthèse opérationnelle entre l’utilisation du scanner laser et la technologie logicielle basée sur la méthodologie BIM est d’une redoutable efficacité pour optimiser les interventions de restauration des monuments complexes et fragiles. Le modèle de BIM construit devient une représentation de l’objet et de l’ensemble du processus de l’intervention. On peut en extraire, y gérer et contrôler les aspects d’intérêt individuels des différents professionnels présents sur le chantier. Cela peut par exemple être exploité pour la sécurité. Le nuage de points est utilisé comme base pour la mise en place d’un échafaudage qui respecte scrupuleusement le bâtiment comme les normes en vigueur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s