Impression 3D, drones, réalité augmentée … Où en est le secteur de la construction ?

Dans une ère où la technologie devient de plus en plus utile à l’ensemble des secteurs professionnels, il peut être intéressant de se pencher sur les nouvelles solutions offertes au secteur de la construction. Industrie en mouvance perpétuelle, celle-ci jouit d’un rythme de changement qui a résolument gagné en rapidité ces dernières années. Entre modélisation 3D et son impression inhérente, les solutions basées sur le cloud, l’utilisation de drones ou encore l’intégration de la réalité augmentée et virtuelle, on ne compte plus les avancées technologiques implémentées au secteur. Lorsque correctement utilisées, ces technologies pensées pour aider les entreprises de construction deviennent de véritables vecteurs de croissance et offrent un avantage concurrentiel immédiat aux entreprises utilisatrices. En mettant aujourd’hui l’accent sur les drones et la réalité virtuelle et augmentée, faisons un tour d’horizon des avantages apportés par une utilisation de ces nouvelles technologies dans les métiers du secteur.

Technologies relativement nouvelles, les drones ainsi que la réalité virtuelle et augmentée se taillent une place de premier choix dans les métiers de la construction, place qui tend à s’affirmer toujours plus au fil des années et devrait rapidement s’imposer comme une norme. Cela de surcroît à juste titre puisque leur utilisation dans l’industrie est gage de nombreux avantages, tant pour l’entreprise en elle-même que pour ses salariés et prestataires, en voici une liste non exhaustive.

  1. Une réduction importante des reprises

En utilisant un drone capable de fournir une simulation de réalité virtuelle en temps réel du projet de construction global, il est possible pour l’entreprise de détecter les possibles défauts de construction en amont. Transmettant une vue en direct des conditions et avancées sur le terrain à vos équipes gestionnaires, le travail synergique de ces deux technologies peut, selon la taille du chantier, faire économiser des milliers ou millions d’euros sur les reprises.

Pour étayer cet avantage, un récent article paru dans un magasine américain « AEC » a mis en lumière une situation de chantier réelle dans laquelle l’utilisation d’un drone et de la réalité virtuelle a permis à une entreprise de construction d’éviter une reprise à plusieurs millions de dollars. Grâce aux données transmises par ce duo technologique aux équipes, celles-ci ont été en mesure de découvrir un décalage de plus de 20 centimètres entre le lieu de fondation et le lieu de pose final. Cette découverte anticipée a fait économiser à l’entreprise les travaux de reprises conséquents qui auraient résultés de cette erreur, tant sur la fondation que sur les travaux effectués postérieurement à celle-ci.

  1. La création constante de nouveaux métiers

Outre une réduction des coûts sur les reprises, l’utilisation combinée d’un drone et de la réalité virtuelle peut aider l’entreprise de construction à économiser sur la main-d’œuvre jadis nécessaire aux tâches. Par exemple, un drone générant un modèle 3D d’un site offre aux entreprises un calcul automatique de la surface, du volume de terre à déplacer et maintes autres informations qui nécessitaient plusieurs heures de travail aux salariés et/ou prestataires. Il en va de même pour les machines de constructions intelligentes automatisées utilisant la réalité virtuelle et augmentée. Enfin et c’est surement le point le plus important, l’utilisation des nouvelles technologies en construction est porteuse d’une création constante de nouveaux métiers et emplois y étant rattachés, plaçant le secteur dans une phase de pérennisation qui n’est pas prête de faiblir.

  1. Un meilleur respect des délais

Comme les études à l’échelle mondiale tendent à le démontrer, le secteur de la construction n’a pas connu ces dernières années une amélioration notable dans le respect des délais de livraison à contrario d’autres industries. Cela s’explique aisément par un manque de données prévisionnelles, une évolution constante des chantiers et les nombreuses erreurs possibles à chacune de leurs étapes pouvant les retarder de quelques jours ou semaines… La réalité virtuelle, en offrant une mise à jour en temps réel des modèles 3D, permet aux entreprises de connaître les conditions à mesure qu’elles se modifient et de s’y adapter presque instantanément. La logistique et la gestion des actifs globales en sont hautement simplifiées et plus précises, résultant en une marge d’erreur réduite, gage d’un respect des délais plus prononcé.

Prenez l’exemple d’un maître d’ouvrage devant visualiser ou contrôler les avancées d’un chantier aux installations électriques importantes. Pour faciliter sa tâche, celui-ci a la possibilité grâce à la modélisation 3D de ne faire apparaître que les données dont il a réellement besoin. Dans ce cas précis, nous ciblons les données rattachées aux installations électriques comme les flux. En plus de gagner un temps précieux, cela lui permet également de ne pas faire d’amalgames dans les données globales du chantier qui ne lui sont pas utiles, et limite donc les erreurs.

  1. Une résolution plus rapide des problèmes

De la même manière que la réalité virtuelle permet aux gestionnaires de connaître les conditions en temps réel et de s’adapter aux calendriers, elle leur permet également de détecter les problèmes et d’y apporter une solution adaptée plus rapidement. Par exemple et en se basant sur le secteur public, un ingénieur des services publics peut surveiller l’installation des services en temps réel et apporter les modifications de conception nécessaires. La collecte des informations et la surveillance des données qui prenaient des jours, voir des semaines, peuvent maintenant être actées en quelques minutes. Ce modèle s’adapte bien entendu aux entreprises privées.

  1. Une augmentation notable de la qualité

Tout comme la réalité virtuelle permet une prise de décision plus rapide , elle permet aussi une meilleure prise de décision. Favorisant une meilleure compréhension des idées partagées entre les corps de métiers, elle offre une expérience spatiale laissant peu de place à une mauvaise interprétation des données. Cette meilleure compréhension signifie moins de demandes d’informations, de changements et de reprises, ce qui revient bien sûr à terme, à réduire le temps requis pour livrer un projet.

La réalité augmentée, quant à elle, contribue à augmenter la qualité en permettant une construction et une installation intuitives et rapides. De plus et enfin, la réalité augmentée prend en charge les inspections intuitives en superposant le BIM décrivant l’intention de conception et construction aux conditions de fabrication pour comparer et contraster le travail en place.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s