Le secteur de la construction à l’ère de la digitalisation

Le secteur de la construction aussi prend son virage digital 

Ce n’est pas un scoop, toutes les entreprises, quelles que soient leurs activités, doivent prendre leur virage digital. Il en va de leur survie à court et à moyen terme, tout dépend de leurs ressources actuelles. Le secteur de la construction européenne, principalement en Belgique et au Luxembourg, doit à son tour répondre à ce changement de paradigme global sans trop attendre. De plus, les marchés domestiques de ces deux pays sont moins importants que ceux de leurs grands voisins, qui d’ailleurs sont en pointe au niveau du numérique.

La digitalisation des entreprises impacte toutes les activités

Heureusement, le secteur de la construction est déjà très féru d’applications et de matériels informatiques. Il n’y a qu’à voir le succès remporté par le « BIM LUX 2017 ». Ce salon international dédié au Building Information Modeling est à la hauteur de ses équivalents internationaux ce qui prouve bien le dynamisme technologique du secteur de la construction du Luxembourg comme de la Belgique, largement représentée. Les professionnels de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction des deux pays se sont bel et bien appropriés ces méthodes et ces outils essentiels à une planification, une conception, une construction ainsi qu’une gestion plus efficace des bâtiments. Cependant, c’est encore bien souvent seulement le cœur de métier qui bénéficie des évolutions informatiques et de la communication numérique. Il faut absolument que tous les acteurs du marché de la construction, les grands comme les petits, prennent conscience de l’importance pour leurs sociétés d’entreprendre une démarche digitale plus globale. Celle-ci passe d’abord par une meilleure communication avec leurs clients (B2C) et aussi avec leurs partenaires et fournisseurs (B2B). De nombreuses initiatives étatiques sont déjà en place comme « eHandwierk » et « Go Digital » des Chambres des Métiers et du Commerce luxembourgeois. En Belgique on pourra citer « Digital Belgium », le plan d’action numérique du gouvernement fédéral.

Il faut suivre les grandes tendances et ne pas hésiter à innover

Dans la nouvelle entreprise de construction digitalisée tous les secteurs sont concernés. Les plus techniques et les départements administratifs et comptables ont déjà une longueur d’avance. Ils doivent prouver à leur collègue que le virage digital n’est ni difficile à prendre, ni une posture à la mode. Avec un marché de la construction où les places sont de plus en plus chères, c’est à l’entreprise la plus communicante et la plus agile commercialement qu’il reviendra de remporter les chantiers tant convoités. Même de vénérables sociétés traditionnelles comme Les Carrières du Hainaut ont pu monter en gamme grâce à une utilisation raisonnée des ressources de la communication digitale. L’entreprise belge leader de l’extraction et de la manufacture de la pierre bleue a pu développer une nouvelle gamme unique dont on peut tester l’adéquation avec une construction grâce à un simulateur en ligne. La digitalisation de l’entreprise de construction belge ou luxembourgeoise va lui permettre de mieux faire connaître ses talents et ses produits spécifiques bien au-delà de ses frontières. Dans le secteur de la construction, comme dans tous les autres, la généralisation du numérique, et de nouvelles grandes tendances comme l’intelligence artificielle, doivent permettre à toutes les entreprises de satisfaire mieux et plus vite leurs clients. Elles pourront alors bientôt anticiper leurs attentes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s